Territoires

Mairie de La Jarne

Conseil et études 24/11/2021 Sud Ouest #SERMET Sud Ouest
Etude de faisabilité pour la création d’un réseau de chaleur biomasse.

Type de mission

Etude de faisabilité pour la création d’un réseau de chaleur biomasse.

 

Cette étude a pour but de :

  • Vérifier la faisabilité technique et économique de mettre en place une chaufferie bois centralisée et un réseau de distribution de la chaleur entre les bâtiments desservis (salle communale, gymnase et vestiaires, nouvelle école, nouveaux logements, maison de retraite existante) ;
  • Proposer une solution technique adaptée au contexte et aux possibilités qu’offrent le site ;
  • Rechercher des solutions visant à assurer la pérennité de l’approvisionnement en combustible bois ;
  • Rechercher et estimer les subventions éventuelles pouvant participer au financement de l’opération ;
  • Analyser les montages opérationnels envisageables pour mettre en œuvre la solution retenue

Porteur du projet

Découvrez la filiale associée au projet

Le projet en quelques chiffres

2020/2021

Durée du projet

500k à 1M€

de travaux selon les scénarios étudiés

Descriptif des prestations

La présente étude a permis de montrer que la création d’un réseau de chaleur biomasse desservant le futur groupe scolaire et les 64 logements neufs à construire dans la nouvelle ZAC « Les 4 chevaliers », ainsi que la maison de retraite Les Petites Vignes située à proximité, serait :

  • faisable d’un point de vue technique (chaudière au bois déchiqueté de 150 kW assurant 86% des besoins de chaleur des bâtiments desservis : nouvelle école, nouveaux logements et EHPAD)
  • pertinent d’un point de vue environnemental (permettrait d’éviter environ 190 tonnes-équivalent-CO2 par an, soit l’équivalent de la circulation annuelle de 85 voitures),
  • tout juste viable d’un point de vue économique (89 €TTC/MWh, soit -1,5% par rapport à une référence gaz), mais ce scénario ne comprend pas le raccordement des bâtiments existants de la Ville (la salle Mélusine et les vestiaires du foot et du gymnase des 4 chevaliers), car leurs besoins de chaleur sont trop limités.

 

Il est à noter que l’équilibre économique de l’opération est précaire, et basé sur des partis-pris forts en terme d’optimisation des coûts d’investissement et d’exploitation :

  • implantation de la chaufferie bois dans le bâtiment de la future école afin d’économiser les coûts de construction d’un bâtiment dédié ;
  • réseau de distribution de la chaleur au sein de la ZAC à la charge de l’aménageur de la ZAC (comme cela se fait pour les autres réseaux tels que l’électricité, le gaz, etc.) ;
  • bois déchiqueté (plutôt que des granulés) dont le prix au MWh est 25 à 30% plus avantageux.

Plus de références !